Benoît Hamon – Scénario idéal 2017-04-20T22:04:21+00:00

BENOÎT HAMON, PRÉSIDENT

Scénario idéal
Scénario critique

Quand le beurre dans les épinards
fait bon ménage avec l’huile de coude

Publié le 12 juin 2020

Extrait de L’Hibernation
Témoignages recueillis par Nolwenn Lareine

L’acte III de la présidence de Benoît Hamon s’est achevé cette semaine après une conférence de presse apaisée. L’occasion pour nous de proposer un retour sur certaines mesures mises en place par le gouvernement, en particulier sur le thème du travail. En 2017, le candidat Hamon avait su réunir les Français, non sans audace, autour des mesures : santé au travail par le sport(1)Extrapolation de la Proposition : « Soutenir le développement du sport-santé en entreprise, en lien avec les partenaires sociaux. » https://www.benoithamon2017.fr/proposition/promotion-du-sport-sante-en-entreprise/, lutte contre le burn-out(2)Extrapolation de la Proposition : « Reconnaître le burn-out (syndrome d’épuisement professionnel) comme maladie professionnelle, et inviter les entreprises à engager des actions de prevention. » https://www.benoithamon2017.fr/proposition/amelioration-des-conditions-de-travail/ et expérimentation du revenu universel d’existence (RUE)(3)Extrapolation de la Proposition : « Créer un revenu universel d’existence (RUE). Il permettra, dans une première étape, d’augmenter, automatiquement, le revenu des actifs, ouvriers, employés, indépendants et étudiants dont les revenus sont inférieurs à 2 200 euros net, et prioritairement ceux dont les moyens sont les plus faibles » https://www.benoithamon2017.fr/le-projet/#travail.

Retour sur trois ans de présidence et sur les mutations de nos quotidiens. Pour ce bilan, nous retrouvons Émilie et Salia, deux amies, sur la terrasse du café Marcel (Tours) pour une interview croisée. Émilie est salariée dans une grande banque, HSBC. Salia, son ancienne collègue, a connu une période sans emploi après son licenciement pour raison économique. Elle est aujourd’hui travailleuse indépendante.

Salia, 30 ans, Émilie, 26 ans, Tours : « Un bon K.O. avec le manager […] leur a permis de régler un gros accrochage »

— Salia : Après tout, je ne suis pas mécontente d’avoir quitté la boîte. Ou, disons-le franchement, d’avoir été virée. J’ai pu bénéficier du Revenu Universel d’Existence et me lancer dans une formation(4)Extrapolation de la Proposition : Dès 2018, j’ouvrirai le droit à un revenu universel d’existence à tous les actifs occupés ou non-occupés (étudiant, salariés, travailleurs indépendants…) âgés de plus de 18 ans. D’un montant de 600€ par mois, il sera distribué automatiquement (sans démarche administrative) et visible sur la fiche de paie ou un bulletin de revenu universel d’existence pour ceux qui ne travaillent pas. https://www.benoithamon2017.fr/proposition/creation-dun-revenu-universel-dexistence-3/. Et me voilà officiellement “opératrice de contrôle véhicules autonomes agricoles” ! Non, ne te moque pas ! Ma spécialité c’est surtout les moissonneuses-batteuses autonomes, tu sais, sans conducteur.
Je trouve ça bien que le RUE serve à mieux gérer ces périodes d’intermittence du travail, on a moins le couperet au-dessus de la tête. Certes, j’ai un peu culpabilisé d’avoir ce privilège au début, surtout que son obtention est devenue plus stricte depuis. Mais ça enlève un certain poids.

— Emilie : Ça y est, tu le vis pleinement ton “futur désirable” ? Mais en vrai, ça te dérange pas trop de bosser de chez toi toute la journée, à surveiller tes machins agricoles à distance ?
Je dis ça parce que je ne tiens plus en place quand je reste trop longtemps à mon bureau. D’ailleurs nous avons enfin le fameux programme sport-santé(5)Extrapolation de la Proposition : Je développerai l’accès au sport au travail, dans le privé et le public. J’encouragerai ainsi les comportements bénéfiques de nos concitoyens pour combattre les maladies chroniques. source: Benoithamon2017.fr – via: http://www.lasantecandidate.fr/personnalite/benoit-hamon/programme qu’avait annoncé Hamon avant ton licenciement, tu te souviens ?
Tu t’en doutes, ça n’a pas pris tout de suite mais ce n’est pas si mal à présent. Ça vise à prévenir les RPS (risques psycho-sociaux)(6)http://firps.org/burn-out-les-propositions-de-la-firps/ et à régler les problèmes entre personnes au sein de l’entreprise. Par exemple, ils ont mis un ring de boxe au bureau. Tu te souviens de Bertrand, de la comptabilité ? Il m’a dit avoir perdu 5 kg en se mettant à la course tous les midis dans la salle de sport de la boîte. Et sur le ring, paraît-il qu’un bon K.O. avec le manager du pôle Risque leur a permis de régler un gros accrochage qui datait d’il y a deux mois. Maintenant les deux sont inséparables !

— Salia (indépendante) : Tu trouves vraiment que ça change quelque chose ou c’est juste une façade marketing ?

— Emilie (salariée) : Il y a un vrai changement.
Tu vois, les réunions paraissent moins longues, elles sont plus… sportives ! Tout le vocabulaire de l’entreprise est tourné autour du sport : on marque des buts, on évite les tacles… Tu sais, on a même des indépendants comme toi qui viennent au bureau pour nous offrir des services à la personne directement sur notre temps de travail, ça fait partie de la politique de bien-être général.

— Salia (indépendante) : Oui, je connais ! Un ami livreur chez Deliveroo se fait masser régulièrement par un autre indépendant qui est kiné, c’est dans leur programme sport-santé.
De mon côté, le gros souci est de travailler seule, j’ai peur de friser encore le “burn-out”. J’espère pouvoir bientôt profiter des nouvelles mesures d’auto-diagnostic à distance. Depuis que c’est reconnu comme une maladie professionnelle(7)Extrapolation de la Proposition : Aujourd’hui les pathologies issues d’un ‘burn-out’ sont prises en charge par l’assurance maladie. Si ces pathologies étaient reconnues comme maladie professionnelles, elles seraient prises en charge par la branche ‘Accident du Travail – Maladie Professionnelle’ financée à 97 % par les cotisations des employeurs. http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/28/avec-cette-mesure-sur-le-burn-out-benoit-hamon-va-encore-facher/, je me sens moins stigmatisée. Certains en auraient eu besoin bien avant, comme La Banque Postale il y a trois ou quatre ans ou France Telecom il y a dix ans(8)http://www.lexpress.fr/emploi/l-enquete-sur-les-suicides-a-france-telecom-est-terminee_1637939.html.

— Emilie : Tu vas rire, chez nous ils ont mis en place une formation de « pompiers du burn-out » comme ils disent. Je cite : « pour prévenir et agir quand un collègue s’échauffe ».
Ainsi, j’échange chaque jour avec mon binôme sur « mon humeur du jour ». C’est pas mal, on s’ouvre aux autres, on s’encourage et on change de binôme chaque semaine. La RH a d’ailleurs expliqué en quoi ces maladies du travail sont maintenant une responsabilité partagée entre toutes les personnes de l’entreprise(9)Extrapolation de la Proposition : “Grâce à cette mesure, les entreprises seront reconnues responsables de la souffrance au travail de leurs salariés. Elles seront contraintes soit d’en assumer le coût (soins, prévention), soit de modifier en profondeur leurs méthodes de management.” https://www.benoithamon2017.fr/proposition/reconnaissance-du-burnout-comme-maladie-professionnelle-2/.

Découvrez le scénario critique de Benoît Hamon
Vous aussi, contribuez à ce scénario
Partagez cet article !

Références   [ + ]

1. Extrapolation de la Proposition : « Soutenir le développement du sport-santé en entreprise, en lien avec les partenaires sociaux. » https://www.benoithamon2017.fr/proposition/promotion-du-sport-sante-en-entreprise/
2. Extrapolation de la Proposition : « Reconnaître le burn-out (syndrome d’épuisement professionnel) comme maladie professionnelle, et inviter les entreprises à engager des actions de prevention. » https://www.benoithamon2017.fr/proposition/amelioration-des-conditions-de-travail/
3. Extrapolation de la Proposition : « Créer un revenu universel d’existence (RUE). Il permettra, dans une première étape, d’augmenter, automatiquement, le revenu des actifs, ouvriers, employés, indépendants et étudiants dont les revenus sont inférieurs à 2 200 euros net, et prioritairement ceux dont les moyens sont les plus faibles » https://www.benoithamon2017.fr/le-projet/#travail
4. Extrapolation de la Proposition : Dès 2018, j’ouvrirai le droit à un revenu universel d’existence à tous les actifs occupés ou non-occupés (étudiant, salariés, travailleurs indépendants…) âgés de plus de 18 ans. D’un montant de 600€ par mois, il sera distribué automatiquement (sans démarche administrative) et visible sur la fiche de paie ou un bulletin de revenu universel d’existence pour ceux qui ne travaillent pas. https://www.benoithamon2017.fr/proposition/creation-dun-revenu-universel-dexistence-3/
5. Extrapolation de la Proposition : Je développerai l’accès au sport au travail, dans le privé et le public. J’encouragerai ainsi les comportements bénéfiques de nos concitoyens pour combattre les maladies chroniques. source: Benoithamon2017.fr – via: http://www.lasantecandidate.fr/personnalite/benoit-hamon/programme
6. http://firps.org/burn-out-les-propositions-de-la-firps/
7. Extrapolation de la Proposition : Aujourd’hui les pathologies issues d’un ‘burn-out’ sont prises en charge par l’assurance maladie. Si ces pathologies étaient reconnues comme maladie professionnelles, elles seraient prises en charge par la branche ‘Accident du Travail – Maladie Professionnelle’ financée à 97 % par les cotisations des employeurs. http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/28/avec-cette-mesure-sur-le-burn-out-benoit-hamon-va-encore-facher/
8. http://www.lexpress.fr/emploi/l-enquete-sur-les-suicides-a-france-telecom-est-terminee_1637939.html
9. Extrapolation de la Proposition : “Grâce à cette mesure, les entreprises seront reconnues responsables de la souffrance au travail de leurs salariés. Elles seront contraintes soit d’en assumer le coût (soins, prévention), soit de modifier en profondeur leurs méthodes de management.” https://www.benoithamon2017.fr/proposition/reconnaissance-du-burnout-comme-maladie-professionnelle-2/

Commenter cet article