Débat Collectif 2017-06-19T02:04:37+00:00

DÉBAT COLLECTIF

“Quelques chaises, placées en cercle autour d’une petite table basse chargée de bouteilles d’eau et de post-it… La configuration de la pièce en intimide plus d’un : ceux qui auraient préféré écouter et non pas participer. Mais le PowerPoint projeté sur l’écran mural est formel, nous sommes bien à une « conférence-débat » intitulée […]” 

Lire la suite du récit de notre débat sur Usbek&rica.com (article Hélène Gombert).

Invitation à l’évènement

Mardi 06 juin, 19H, La Gaîté Lyrique
Deuxième rendez-vous Politique-Fiction : débat collectif sur le pouvoir politique des citoyens et leur relation avec les instances de gouvernance politique.

Après une courte introduction au Design Fiction et à la démarche Politique Fiction. Le débat fût propulsé à partir du projet Direct-Citoyen, présenté par Guillaume Cerqueira, sous la forme d’une séance de formation des citoyens parisiens à l’application Citoyus, suivi d’une phase de questions-réponses, puis d’un débat collectif. L’évènement c’est terminé par une brève discussion collective sur la démarche.

Lien vers le projet Direct-Citoyen

 

Synthèse du débat

Le projet Direct-Citoyen présente une outils de démocratie semi-directe, et de participation simplifiée à l’extrême, dont les récompenses à la participation (gamification) deviennent coercitives et discriminantes.

Ainsi, le public était très méfiant. C’était un des but de notre démarche et nous travaillons souvent comme cela dans le projet Politique-Fiction et en Design Fiction en général. Être en le conflit avec le projet et entre participants incite à se construire et à défendre une opinion.

Nous avions prévu trois phases dans l’évènement, avec des leviers pour passer de l’un à l’autre : une phase “séance de formation à l’application”, une phase “Question/réponse” entre les citoyens et le formateur (avec un jeu d’acteur venant d’un complice du public pour forcer le présentateur à montrer la page FAQ et les commentaires très remontés des utilisateurs), et enfin, une phase “débat collectif”, sorti du contexte fictionnel de la séance de formation. C’était un bon début de débat car il a semblé spontané !

Les points de convergences du débat comprennent, entre autres :

  • Le fait que la participation au travail des députés, celui du “choix” des lois, n’est pas pour autant garant d’une démocratie directe. Le pouvoir s’exerce aussi dans la rédaction des lois et son application, ce que ne permet pas le projet Direct Citoyen.
  • D’autre part, écouter l’avis des citoyens ouvre les questions de légitimité et de compétences de ceux-ci, des besoins de formation, des risques d’endoctrinement.
  • Ou encore, valoriser une telle participation citoyenne a permis de repérer ses limites, comme l’escalade de la méritocratie, la marginalisation de certains si le service n’est pas accessible, les limites éthiques d’un dispositif coercitif et le fait qu’il ne mette toujours pas en valeur les démarches abstentionnistes (ex. vote blanc).
  • Enfin, nous pourrions aussi mentionner, bien sûr, les enjeux de gouvernance algorithmique, dont la plupart de nos 9 projets explorent, mais j’ai trouvé plus surprenant que le débat converge sur un élément positif : d’après un membre du public professionnel de ce domaine, ce dispositif permet d’éviter un obstacle de la concertation citoyenne habituelle qui est d’etre restreint à des seniors.

L’objectif de cette conférence-débat était d’identifier des problèmes importants aux yeux du public, en réaction à ce projet Direct Citoyen. Nous améliorerons les prochaines séances afin que chacun puisse s’exprimer et avoir le même temps de parole. L’idéal serait d’avoir le temps de présenter les prémices de cette synthèse avec le public – ou de faire un second débat pour les présenter.

Notes prises pendant le débat

Lien vers le site de l’évènement

Crédits du débat

Animation du débat : Max Mollon, Estelle Hary, Guillaume Cerqueira (présentation du projet Direct Citoyen). Grâce à une invitation de : Marie Lechner, Gaîté-Lyrique. Vidéo de l’évènement : Franck Calis