Démarche 2017-06-19T17:44:07+00:00

LA DÉMARCHE

Pourquoi les élections sont-elles le grand rendez-vous politique des français ? Car elles ne se produisent que tous les 5 ans ? Certes, mais aussi car elles sont les rares moments où le peuple peut exprimer son pouvoir politique.

Rendu du projet avec les étudiants, photo Hugo Sainte-Marie

Questionnement de départ

La démocratie (le pouvoir (cratie) au peuple (demos)) peut-il prendre d’autres formes ? Faut-il pour cela s’octroyer de nouveaux rôles avec une nouvelle constitution ? Faut-il encore, passer à une 6e république, changer totalement de régime, ou à l’inverse la démocratie est-elle une idée à abandonner en revenant à la monarchie ? Ou devrions-nous tous devenir abstentionnistes ou encore se désintéresser ?

Intention du workshop

Nous avons questionné le rôle des citoyens et leur relation avec les instances de gouvernance politique. Pour cela, nous n’avons pas fait de design mais du Design Fiction. Le Design Fiction permet de “questionner le monde en montrant comment celui-ci puisse changer” – à l’instar de la Science Fiction, mais en tant que designer. Au lieu de “répondre” à une demande, ou de “résoudre” des problèmes, les étudiants ont été amenés à poser des “questions”. Ils ont appris les rudiments de la spéculation comme outil pour déclencher des débats. En quoi est-ce utile à la formation d’un designer ? Pour développer un sens critique quant à l’état de la société, des missions qu’on lui soumet en tant que designer et du rôle du designer plus largement (et de sa responsabilité).

Demande faite aux étudiants

Créer un produit fictionnel qui puisse impliquer autrui dans un questionnement critique qui vous anime – selon les 3 thèmes : Donner sa voix (élire nos représentants) ; Discuter la voie (participer au travail de gouvernance) ; Donner de la voix (se faire entendre : proposer, contester).

Déroulement du workshop

  • Jeudi 11 mai – Introduction à la démarche + activité sprint de design
  • Lundi – Choix d’un thème à critiquer
  • Mardi – Aberration
  • Mercredi-Jeudi – Débugger l’incrédulité + Matérialisation
  • Vendredi 19 mai – Crash-test
  • Lundi-Mardi – Design de communication du projet
  • Mercredi 24 mai – Jury + Délibération
  • Semaine suivante – Corrections + mise en ligne sur politique-fiction.fr

 

Promotion 2017 DSAA Design d’interaction, Villefontaine

 

Conclusion de la dimension pédagogique du workshop

Le plus important à garder de ce cours, c’est de s’autoriser à penser de manière critique à son rôle de citoyen et de designer, aux demandes qui nous sont faites, à notre impact et responsabilité, en bref : au droit de ne pas être d’accord. Aller plus loin que remettre en question ou reformuler le brief d’un client : donner son propre avis critique et subjectif.

La difficulté de la démarche Design Fiction – et donc la difficulté de ce workshop de DSAA – est qu’elle demande de se positionner de manière critique et personnelle ; d’apprendre une nouvelle méthode ; et de solliciter (souvent) toutes les compétences que de design acquis.es. C’est difficile (et euphorisant) de s’abstenir des contraintes du marché, de les remettre en question, de faire cette gymnastique mentale de subtilement être “dérangeant et crédible”, “fictionnel et réel” à la fois.

 

En détail, la difficulté de cette approche est de demander au designer (ou étudiant, tous deux non-habitué à cela) :

  • de se positionner de manière critique et personnelle (subjective, éthique, politique) et donc, développer une vision claire, pertinente, non-naïve et souvent experte d’un sujet à débattre ;
  • d’apprendre une nouvelle méthode de spéculation fictionnelle et critique (world-building, prospective critique) pour :
    • faire croire,
    • faire comprendre et
    • faire débattre d’un sujet, d’un phénomène, d’une situation, du statu quo – souvent, par le dérangement, ce qui demande de se mettre dans la peau d’un spectateur comme l’on peut faire preuve d’empathie pour un utilisateur habituellement ;
  • de solliciter (souvent) toutes les compétences que vous avez acquis.es :
    • sprint (brainstorming et dirty-prototyping),
    • conception (graphique, d’interface, d’objet, de maquettisme, de packaging, d’expérience, d’espace, motion/animation, sonore, data-viz…),
    • stratégie (campagne de pub, design global/identité visuelle, rédaction, naming, wording, placement marketing, pensée systémique, business-model),
    • communication (storytelling, création de scénarios utilisateur, direction artistique garantissant une cohérence des codes visuels employés et de la fiction proposée, présentation orale en public, role-playing),
    • facilitation (animation de débat collectif, synthèse du débat dans un document, rapport, brief, cartographie, etc.)

Éxemple de désultats du premier jour de sprint : L’union des SDF (UDS) se mobilise pour faire entendre leur voix, manifestation, blockus du metro, stratégies d’immitation ou de démolition des-dispositifs anti SDF

Références

(Liste de nos référence – complétées avec l’aide des étudiants)

Fiction et Design fiction

Quelques projets de base pour se renseigner et s’inspirer – quant à ce projet spécifique:

  • (Video) Design Fiction (Lien)
  • (Video) Speculative Design (Lien)
  • Reciprociti Bank (lien)
  • United Micro Kingdoms (lien)
  • Activisme speculatif (lien)
  • Facestate (lien)
  • (Video) Black Mirror, le show de waldo (lien)
  • (Video) La méthode, formulée autrement (lien)
  • Podcast audio : Le scrutin 2.0 (podcast-fiction par Studio404) (lien)
  • Le Votant (Azimov) (lien)
  • Bank of the world (lien)

Référence politique, démocratie et pouvoir au peuple

  • (Vidéos) Documentaire sur l’histoire de l’anarchisme part.1 et part.2.
  • Voter autrement : 5 bureaux de vote en France expérimentent des modes de scrutin alternatifs (lien)
  • Voter autrement, information sur l’expérimentation (lien)
  • La méthode Borda, un système de vote pondéré (lien)
  • Méthode de Condorcet (lien)
  • Voter par jugement majoritaire (lien)
  • Imaginer le futur de la citoyenneté (lien)
  • Le workshop “Post Citizenship” de Changeist (lien)
  • Panel for Future Special Programmes of the European Union (lien)
  • Polystate and the Role of Thought Experiments (lien)
  • Réinventer calais (lien)
  • Se venger contre les membres du parlement (lien)
  • (Vidéo) Plusieurs systèmes de vote alternatifs par Science Étonnante (lien)
  • (Vidéos) Les limites du vote unique expliquées avec (je crois j’ai pas tout vu) des propositions d’alternatives (lien)
  • Parlement et citoyen : une plateforme d’élaboration des projets de loi avec les parlementaires (lien)
  • #mavoix – “Hacker” l’assemblée nationale en élisant des citoyens tirés au sort et soumettant leur vote à l’assemblée à un vote préalable de leurs électeurs en ligne (lien)      
  • La statistique expliquée à mon chat – une comparaison de 5 méthodes de scrutin, avec pour chacun un gagnant différent (lien)
  • Le “vote gris”, le “deuxième bulletin”, initiatives pour aller au-delà du  “voter utile” (lien)

Références numérique et politique

  • Cambridge Analytica (lien)
  • Le projet de démocratie participative CyberSyn (lien)
  • Gouvernementalité algorithmique, définition (Antoinette Rouvroy) : “mode de gouvernement nourri essentiellement de données brutes signaux infra-personnels et a-signifiants mais quantifiables opérant par configuration anticipatrice des possibles plutôt que par des règlementations des conduites, et ne s’adressant aux individus que par la voie d’alertes provoquant des réflexes plutôt qu’en s’appuyant sur leur capacité d’entendement et de volonté”.

Via Marie Lechner (Curatrice, Gaîté-Lyrique)

  • Liens sur les machines à voter très spécifiquement (lien 1, lien 2, lien 3, lien 4)
  • Un projet des Yes men (lien 1, lien 2)
  • Un projet de Luke dubois (lien)
  • Autre éléments, machine à voter (lien)
  • Faut il confier le droit de vote aux algorithmes ? (lien)
  • Marketing politique Datagueule : Marketing politique : Démocra-ciblée (lien)
  • Big data : données, données, donnez-moi !  (lien)
  • Redesign d’une machine à voter (lien)
  • Voter utile oui, mais le faire savoir à Macron (lien)
  • Guerre informationnelle (lien)
  • Sujet plus large : Art et politique (lien 1, lien 2) + Combo, affiches pastiches présidentielles 2017 (lien)

Finalisation du projet : débat collectif à la Gaîté Lyrique, 06 Juin 2017

Finalisation du projet : débat collectif + réflexions sur chaque projets

Chaque projet de Design Fiction présenté sur ce site a permis de dépister une liste d’enjeux à débattre. Une partie d’entre eux sont mentionnés à la toute fin de chaque article dans le paragraphe “Un pas en dehors de la fiction, les débats sur ‘nos voies/x’”.

Après ce dépistage, notre démarche tient à discuter ces enjeux lors d’un débat collectif. En exemple, une conférence-débat a pris place à la Gaîté-Lyrique, le 06 juin 2017, sous l’invitation de Marie Lechner, afin d’identifier les questions les plus importantes aux yeux du public, en réaction au projet Direct Citoyen. Ce débat a permis d’approfondir la réflexion : voir les premières synthèses ici.

Projets développée avec les étudiants du DSAA Design d’Interaction du Pôle supérieur du design de Villefontaine en mai 2017.

Page Démarche rédigée par Max Mollon