Koroconnect 2017-06-12T22:07:10+00:00

KOROCONNECT

Considérez un futur probable, où l’électorat est une ressource précieuse que les politiques chérissent, se disputent et cherchent à tout prix à acquérir. Dans ce futur proche, toutes les niches d’électeurs potentiels ont été usées et épuisées, il faut donc se tourner de façon plus marquée vers une autre frange de la population qui reste à convaincre : la jeunesse. Entre information et formation de la pensée, de nouvelles formes de campagnes apparaissent.

Les enfants se connectent ensemble avec leur Koroconnect.

Jeunesse politisée

Les jeunes français sont de plus en plus politisés, en 2021, c’est à 200 000 qu’ils descendent dans les rues protester contre la politique environnementale du gouvernement en place et contre le nucléaire.
Cette politisation est le résultat d’une tendance sur le long terme qui a été accélérée par la loi de 2022 du Président Mélenchon, accordant le droit de vote à partir de 16 ans.
La conséquence est prévisible, lorsque les partis mènent leurs campagnes, ils se tournent vers ce nouvel électorat. À l’approche des élections présidentielles de 2032, le PS décide d’épouser pleinement ce tournant avec la ferme intention d’avoir un représentant du parti élu alors qu’ils ne l’ont pas été depuis 2012. Ils se tournent ainsi vers les jeunes, pour les convaincre dès le plus jeune âge et s’assurer un électorat futur avec des convictions fortes.
Le parti investi dans du matériel d’information ludique pour les plus jeunes, objets numériquement augmentés, permettant différents niveaux de lectures, comme par exemple la licence Léo et Korokoko, deux amis qui parcourent la France en découvrant les valeurs et combats de la gauche.

Couverture d’un des livre de la franchise « Léo et Korokoko »

Extrait de « Léo découvre la gauche »

Un des support de vente du Koroconnect, disponible dans les magasins de jouets.

Louis et Mattéo

“ Il y a un an mon petit fils Mattéo a eu 7 ans, c’est l’âge de raison ! Je voyais bien qu’il commençait à être de plus en plus sensible aux conversations, notamment politique, des adultes et de ses parents.

Malheureusement, ses parents sont en faveur du parti En Marche ! J’étais un peu préoccupé de voir qu’il allait construire toute sa sensibilité politique autour des informations données par ces deux là.

Du coup, j’ai décidé de prendre un peu les choses en main et quand j’ai vu que le PS sortait un objet d’information, j’ai sauté sur l’occasion !

Je lui ai offert un Koroconnect pour son anniversaire, pour qu’il puisse avoir des informations non biaisées par ses parents au sujet de ce parti.

Depuis c’est génial, on peut aller ensemble à des journées de la jeunesse engagée et même avoir des débuts de conversations politiques lui et moi. Je suis très heureux de voir qu’il est sensible à ce genre d’arguments !”

Flyer pour les journées de la jeunesse engagée.

Le flyer recto/verso

Koroconnect

Koroconnect est un petit accessoire qui accompagne son utilisateur au quotidien. Une série d’actions, de mini jeux à effectuer, d’éléments à voir permet de collecter des points et ainsi d’obtenir un classement des meilleurs mini-citoyens à l’échelle nationale.

Cet objet qui permet de collecter et de connecter des informations ou médias entre eux permet aussi de collecter des informations sur son utilisateur, ses habitudes, son foyer et ainsi d’optimiser les données qui lui sont envoyées.

En effet il contient des micros pour détecter des génériques de dessins animés “Léo et Korokoko” et des tags NFC à poser sur des livres pour avoir accès à des récits augmentés.

Ces informations récoltées sont transmises au parti lors de la mise à jour quotidienne et automatique par Wifi.

Il incite les enfants à se connecter entre eux en leur faisant gagner des points ou bonus, permettant de créer de petites communautés politiques chez les plus jeunes.

De même, le dispositif encourage à aller aux journées citoyennes des partis en faisant miroiter des cadeaux exceptionnels  à la clé. Cela permet de créer un lien entre le monde physique et numérique et d’amorcer la transition politique entre l’enfance et l’adolescence, voir l’âge adulte.

Un pas en dehors de la fiction, les débats sur “nos voies/x”

La question posée par ce projet est celle du conflit d’intérêt ou propagande qui accompagne l’information. Les individus sont dès leur jeune âge confrontés à des sujets politiques qui les dépassent, que ce soit avec des programmes de vulgarisation ou par des discours parentaux à la maison.  Emerge alors la nécessité d’un environnement ludo-éducatif intégral qui assure la formation politique des enfants dès le berceau pour leur garantir une information “non polluée” !…. Pour leur bien ? Le Dispositif fourni oscille alors entre surveillance et information et dérive inévitablement vers le contrôle et le formatage .

Crédits du projet

Bontoux Orane

Bussière Clémence